Mieux profiter de l'intégration

16/07/2018
Mieux profiter de l'intégration

Taux de réalisation de 65%

Dans un souci d’efficacité, le ministère de l’Economie et des Finances organise chaque année une revue des performances en matière de réformes publiques. Notamment celles concernant les critères communautaires. Des directives exigeantes.

Celle de lundi s’est ouverte sur une note de satisfaction.

Sur 122 réformes prévues par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le Togo est parvenu à en mener à bien 79, soit un taux de réalisation de 65%.

On peut citer pêle-mêle le décret sur le service universel des communications électroniques, sur les transactions électroniques, le patrimoine routier, le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme 

Le gros chantier est celui des budgets programmes. 

‘L’objectif de cette revue est de permettre aux populations de l’Union de bénéficier réellement des fruits du processus d’intégration, en tirant le meilleur profit des réformes politiques, programmes et projets communautaires’, explique Raymond Kprikpeu, le représentant de la Commission de l’Union économique et monétaire.

La revue est un dispositif institutionnel de suivi favorisant l’harmonisation des législations nationales, la coordination des politiques et la bonne exécution des politiques, programmes et projets communautaires.

Elle permet également d’améliorer significativement la compétitivité et l’attractivité au sein de l’UEMOA. Elle améliore aussi le potentiel de croissance économique nécessaire à la création d’emplois ainsi qu’à la réduction de la pauvreté.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.