Mieux profiter de l'intégration

16/07/2018
Mieux profiter de l'intégration

Taux de réalisation de 65%

Dans un souci d’efficacité, le ministère de l’Economie et des Finances organise chaque année une revue des performances en matière de réformes publiques. Notamment celles concernant les critères communautaires. Des directives exigeantes.

Celle de lundi s’est ouverte sur une note de satisfaction.

Sur 122 réformes prévues par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le Togo est parvenu à en mener à bien 79, soit un taux de réalisation de 65%.

On peut citer pêle-mêle le décret sur le service universel des communications électroniques, sur les transactions électroniques, le patrimoine routier, le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme 

Le gros chantier est celui des budgets programmes. 

‘L’objectif de cette revue est de permettre aux populations de l’Union de bénéficier réellement des fruits du processus d’intégration, en tirant le meilleur profit des réformes politiques, programmes et projets communautaires’, explique Raymond Kprikpeu, le représentant de la Commission de l’Union économique et monétaire.

La revue est un dispositif institutionnel de suivi favorisant l’harmonisation des législations nationales, la coordination des politiques et la bonne exécution des politiques, programmes et projets communautaires.

Elle permet également d’améliorer significativement la compétitivité et l’attractivité au sein de l’UEMOA. Elle améliore aussi le potentiel de croissance économique nécessaire à la création d’emplois ainsi qu’à la réduction de la pauvreté.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PCR : What else ?

Santé

A l’arrivée comme au départ de Lomé, les passagers sont tenus d’effectuer un test PCR.

Bon pour l'image

Sport

Après le football, l’opérateur TogoCom a décidé de soutenir le basket.

Des douaniers mieux protégés

Coopération

Les douaniers seront en première ligne lors de la réouverture des frontières terrestres à la population.

Akossiwa Claire Ayivon a les jeux dans la peau

Sport

L'athlète togolaise d’aviron, Akossiwa Claire Ayivon (24 ans), promet de faire des étincelles à l’occasion des JO de Tokyo.