Le MUTAA prend de l'altitude

21/03/2019
Le MUTAA prend de l'altitude

Le marché de l'aérien en Afrique est en forte croissance

Le Togo s’est vu confier la délicate mission de mettre en œuvre le projet de marché unique de transport aérien en Afrique (MUTAA).

28 pays membres de l’Union africaine (UA) ont adhéré à ce mécanisme qui doit permettre au continent de reprendre la gestion de son espace aérien.

Ce qui suppose le développement des transporteurs existants et l’arrivée de nouveaux acteurs.

Ce MUTAA n’est rien d’autre que le prolongement de l’accord Opensky de Yamoussoukro signé en 1999.

Amani Abou Zeid, le Commissaire de l'UA aux Infrastructures et à l’ Energie, a rencontré mercredi le président Faure Gnassingbé.

Il l’a félicité pour le travail accompli pour rendre le MUTAA effectif.

Les choses avancent bien et nous sommes confiants qu’avec le leadership du président togolais, la plupart des Etats africains signeront l’accord dans les mois qui viennent’, a-t-il confié.

Face aux compagnies aériennes européennes et du Golfe, les Etats d’Afrique ont tout intérêt à mettre en œuvre l’Opensky et à éviter de se livrer une concurrence souvent inutile et préjudiciable à une activité en forte croissance. 

L’Afrique dispose déjà de compagnies en forte croissance comme Ethiopian Airlines, SAA, Kenya Airways et Egypt Air.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sur un pied d'égalité avec les pays de l'OCDE

Développement

Mario Pezzini, le directeur du centre de développement de l’OCDE, a été reçu dimanche par Faure Gnassingbé.

Les artilleurs en formation

Coopération

Des instructeurs français en provenance du Sénégal viennent de recycler des officiers et sous-officiers artilleurs des Forces armées togolaises.

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Do-Pharma injecte du dynamisme à l’économie

Santé

Implantée au Togo, une usine de production de solutés injectables vend désormais à l'ensemble des pays de la région.