Mutinerie au Mali

18/08/2020
Mutinerie au Mali

Ibrahim Boubacar Keïta

Le président malien, son fils Karim Keïta ainsi que son Premier ministre Boubou Cissé ont tous trois été arrêtés par des militaires, ce mardi en fin de journée à Bamako.

Les rumeurs le disaient en fuite. C'est finalement dans sa résidence de Sebenikoro, à Bamako, que le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a été arrêté par des militaires mutins, vers 16 h 30, heure locale.

Le chef de l'État se trouvait alors en compagnie du Premier ministre, Boubou Cissé, et de son fils, le député Karim Keïta, a affirmé un des chefs de la mutinerie.

« Nous pouvons vous dire que le président et le Premier ministres sont sous notre contrôle. Nous les avons arrêtés chez lui » (au domicile du chef de l'État), a déclaré ce militaire ayant requis l'anonymat.

« IBK (le président Keïta) et son Premier ministre sont dans un blindé en route pour Kati », le camp militaire de la banlieue de Bamako où la mutinerie a débuté dans la matinée, a affirmé une autre source militaire dans le camp des mutins.

'La Cédéao suit avec une grande préoccupation les développements en cours au Mali', indique un communiqué publié par l'organisation qui demande aux militaires de regagner leurs casernes.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le cinéma, ce n'est pas du bricolage

Culture

La Semaine nationale du cinéma togolais se déroule jusqu’au 28 novembre.

UFOA-B : le Bénin hérite des qualificatifs

Sport

Le Togo affrontera le Burkina-Faso et le Niger au Bénin dans le cadre des qualifications à l'UFOA-B.

Les opérateurs contraints d'appliquer un tarif unifié

Tech & Web

Sermonnés il y a quelques jours par l’ARCEP, les deux opérateurs mobile togolais ont décidé de revenir à des pratiques plus orthodoxes.

Nouvelle identité visuelle

Tech & Web

L’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) a un nouveau logo.