Transhumance : gestion au cordeau

28/03/2019
Transhumance : gestion au cordeau

Les conflits entre fermiers autochtones et transhumants ont disparu

Les Etats membres du Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS-Cédéao) sont réunis à Lomé depuis jeudi pour parler de la transhumance.

Les déplacements saisonniers de bétail existent dans l’ensemble des pays d’Afrique de l’Ouest. C’est un moyen ancestral d’éviter l’épuisement de la végétation. Mais les tensions entre éleveurs Peulhs et autochtones sont très fréquentes.

Les transhumants sont appelés au strict respect des règles notamment concernant la période autorisée et l’utilisation des couloirs de passage. 

Après des années chaotiques avec de graves incidents parfois meurtriers, les autorités togolaises ont lancé un plan de gestion de la transhumance. Avec de bons résultats. On assiste à une baisse des incidents

La réussite du programme togolais en la matière a été saluée par les pays membres du CILSS qui comptent s’en inspirer.

‘Ce sont de bonnes pratiques qui méritent d’être partagées. Certes, d'autres pays le font, mais le cas du Togo est un bon exemple en tant que pays d’accueil', a expliqué Philippe Zoungrana, le coordonnateur du CILSS.

Cette année le Togo enregistrera un record avec 50.000 têtes de bétail attendus, contre 30.700 en 2018. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Baisse de la croissance attendue dans tous les Etats

Uemoa

La pandémie aura des effets négatifs sur les économies des 8 pays de l'UEMOA.

Des fresques qui racontent le Togo

Culture

Une partie d’une mur d’enceinte de l’université de Lomé accueille une fresque colorée réalisée par des étudiants de l'EAMAU.

Un modèle de coopération utile

Développement

Le PNUD vient de publier son rapport 2019 sur le Togo. La coopération s'inscrit en droite ligne des objectifs contenus dans le PND.

Contrat pro pour Hakim Traoré

Sport

Le germano-togolais Hakim Traoré a signé vendredi son premier contrat professionnel avec VFL Osnabrück (Allemagne).