Un milliard de dollars pour combattre le terrorisme

14/09/2019
Un milliard de dollars pour combattre le terrorisme

Les présidents du Sénégal et du Togo samedi à Ouagadougou

Un milliard de dollars sur 4 ans pour combattre le jihadisme: c'est la décision phare du sommet extraordinaire de la Cédéao qui s’est tenu samedi à Ouagadougou.

Un sommet auquel participait le président Faure Gnassingbé.

Le plan et son budget, qui fait appel uniquement à des ressources internes, seront présentés en décembre lors du prochain sommet de la Cédéao à Abuja mais l'argent qui sera versé dans un ‘pot commun’ servira notamment à ‘renforcer les capacités opérationnelles" des armées nationales ainsi que des forces conjointes’ comme le G5 Sahel ou la Force multinationale mixte du Bassin du lac Tchad.

Dans les conclusions du sommet, la Cédéao réclame aux Nations Unies ‘un mandat plus offensif de la Minusma’, mandat qui ‘puisse permettre de lutter contre le terrorisme’

La Cédeao va aussi solliciter la Banque mondiale et le FMI pour que les dépenses sécuritaires soient ‘considérés comme des investissements’ et solliciter les bailleurs de fonds occidentaux et arabes pour mieux lutter contre le jihadisme.

La Cédéao ne veut pas qu'une réponse ‘militaire’, jugée nécessaire mais pas suffisante. Elle encourage un développement durable, inclusif et équitable.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.

L'Allemagne auprès des nouvelles municipalités

Coopération

La maire d’Atakpamé, Florence Kouigan, a reçu mercredi la visite de l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Veltin.

Tigre de papier

Faits divers

Des scènes d’une rare violence contre les forces de sécurité se sont produites fin novembre à Lomé et à Sokodé.