Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

18/01/2019
Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Tchabinandi Yentcharé Kolani

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

L’objectif est de renforcer l’autonomisation des femmes à travers la création d’une plate forme virtuelle pour le réseautage, le partage et l’accès aux informations financières et non financières en vue de la création et du développement de leurs entreprises.

Ce projet qui durera trois ans et qui est en phase avec l’Agenda 2063 de l’Union africaine, concernera différents pays des trois communautés sous régionales, à savoir : COMESA, Cédéao et EAC.

‘A travers ce projet novateur, il s’agit de faire en sorte que les femmes qui font des affaires au Togo ne se limite pas simplement à rester dans le carcan togolais mais qu’il y ait plus d’ouverture et plus d’opportunité dans le financement des différents projet’ a déclaré le représentant de la Commission de la Cédéao au Togo, Garba Lompo. 

Pour Tchabinandi Yentcharé Kolani, la ministre de l’Action sociale de la Promotion de la femme, cette initiative est de nature à renforcer l’autonomie et la compétitivité des femmes entrepreneurs. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.