La doyenne des institutions sous régionales se porte bien

01/08/2019
La doyenne des institutions sous régionales se porte bien

Deux fondateurs, Félix Houphouët-Boigny et Gnassingbé Eyadema

Le Conseil de l’Entente, actuellement présidé par le Togo tient une réunion technique vendredi à Lomé.

Le comité des experts doit arrêter les comptes et de définir de nouvelles orientations pour rendre cette organisation sous-régionale plus performante.

Créé en 1959, cette organisation est la doyenne des institutions sous régionales ouest-africaines. A l'initiative de Felix Houphouët Boigny (Côte d'Ivoire) et de Gnassingbé Eyadema (Togo) elle ambitionnait de rassembler dans un même espace politique et économique le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo.

Inactif pendant de longues années, le Conseil de l’Entente a entrepris de se relancer avec plusieurs projets dans l’électrification, l’assainissement et la formation d’experts en infrastructures routières et ferroviaires.

La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée à aider l’organisation en lui accordant un financement de 5 milliards de Fcfa.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le dernier voyage

Culture

Jimi Hope a été inhumé samedi au cimetière de Bè-Kpota en présence de nombreux amis.

Après le Togo, la Guinée

Sport

Didier Six, l’ancien entraîneur des Eperviers du Togo (2012), a été nommé sélectionneur de l’équipe de Guinée.

Ils ont eu beaucoup de chance

Faits divers

Une vingtaine de naufragés togolais ont regagné Lomé vendredi soir.

Un milliard de dollars pour combattre le terrorisme

Cédéao

Un milliard de dollars sur 4 ans pour combattre le jihadisme: c'est la décision phare du sommet extraordinaire de la Cédéao.