Raccorder les zones rurales à l'électricité

06/04/2018
Raccorder les zones rurales à l'électricité

Couverture maximum d'ici 5 ans

Agissant sur mandat du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et en collaboration avec la banque allemande de développement KfW, la GIZ assure la mise en œuvre de projets dans divers secteurs comme celui de l’énergie.

Elle a lancé vendredi ‘ProEnergie’ qui porte sur l’électrification rurale et la promotion des énergies renouvelables.

L’Allemagne apporte 4 millions d’euros. L’initiative viendra en appui aux efforts menés par l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER),

La feuille de route prévoit d’électrifier des villages isolés, mais aussi d’aider les autorités à trouver de nouveaux investisseurs. 

Le gouvernement a déjà confié à une société britannique le soin de fournir 300.000 systèmes solaires domestiques aux populations qui ne peuvent pas être raccordées au réseau national.

Une réunion technique se déroule vendredi à Lomé destinée à mettre en œuvre ‘ProEnergie’.

L’occasion pour le ministre de l’Energie, Marc Ably-Bidamon, de rappeler que le Togo souffre de lacunes en matière d’électrification rurale avec seulement 6% des zones couvertes.

Si le taux global est de 36%, les disparités sont fortes entre les villes et les campagnes.

Les solutions autonomes par énergie solaire sont les plus pertinentes pour parvenir à une couverture quasi-totale dans les 5 prochaines années.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.