ACP-UE : exigence d’équilibre

28/11/2018
ACP-UE : exigence d’équilibre

Robert Dussey

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, est le chef négociateur des pays ACP pour parvenir à un nouvel accord avec l’Union européenne. Un cadre de coopération qui doit succéder, d’ici 2020, à l’accord de Cotonou.

Dans un entretien accordé à ‘La Lettre Diplomatique’, une revue publiée à Paris, il évoque une ‘exigence d’équilibre’ dans les relations entre les deux entités, notamment sur le plan économique et en matière d’aide.

De surcroît, les 79 pays composant le bloc ACP n’ont rien d’uniformes. Les demandes et les besoins des pays du Pacifique ou des Caraïbes n’ont rien à voir avec ceux de l’Afrique.

D’ou la difficulté de trouver un accord qui donne satisfaction à tout le monde.

_______

La Lettre Diplomatique N°123

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut encourager la pharmacopée traditionnelle

Santé

Les plantes médicinales ont une vraie valeur thérapeutique. Mais attention aux charlatans.

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.