ACP-UE : exigence d’équilibre

28/11/2018
ACP-UE : exigence d’équilibre

Robert Dussey

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, est le chef négociateur des pays ACP pour parvenir à un nouvel accord avec l’Union européenne. Un cadre de coopération qui doit succéder, d’ici 2020, à l’accord de Cotonou.

Dans un entretien accordé à ‘La Lettre Diplomatique’, une revue publiée à Paris, il évoque une ‘exigence d’équilibre’ dans les relations entre les deux entités, notamment sur le plan économique et en matière d’aide.

De surcroît, les 79 pays composant le bloc ACP n’ont rien d’uniformes. Les demandes et les besoins des pays du Pacifique ou des Caraïbes n’ont rien à voir avec ceux de l’Afrique.

D’ou la difficulté de trouver un accord qui donne satisfaction à tout le monde.

_______

La Lettre Diplomatique N°123

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le trafic aérien ouest-africain s'est effondré

Uemoa

La baisse du trafic aérien dans la zone UEMOA est de l’ordre de 95%. Un désastre.

Et voici le Waze togolais

Société

Une nouvelle application mobile d'assistant à la conduite et de navigation vient d'être lancée.

Développement humain et inclusion financière

Développement

Chercher de solutions innovantes pour faciliter l'accès des travailleurs informels aux systèmes de protection sociale.

Le CVO est-il efficace ?

Santé

Le Togo va réaliser des tests pour savoir si le 'covid-organics' développé à Madagascar est vraiment efficace.