Peine de mort : « Une décision forte », selon Paris

25/06/2009
Peine de mort : « Une décision forte », selon Paris

La France s'est félicitée jeudi de l'adoption par l'Assemblée nationale de l'adoption de la loi abolissant la peine de mort.

Le communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères évoque une « décision forte de la part du gouvernement et des représentants du peuple togolais » et exprime la disponibilité de la France à soutenir la réforme « ambitieuse » de la politique pénale au Togo.Les députés ont aboli la peine capitale mardi dernier lors d'une session à laquelle participait le chef du gouvernement espagnol, Josée luis Rodriguez Zapatero.

Voici le communiqué publié par le ministère français des Affaires étrangères

La France salue l'adoption par l'Assemblée nationale de la République togolaise de la loi abolissant la peine de mort.

Il s'agit d'une décision forte de la part du gouvernement et des représentants du peuple togolais.

Dans le domaine des droits de l'Homme, le combat pour l'abolition universelle de la peine de mort est une des priorités de la politique étrangère de la France et de ses partenaires européens.

Nous invitons tous les Etats qui ne l'ont pas encore fait à abolir complètement et définitivement la peine de mort ou à mettre en place un moratoire sur les exécutions et les condamnations à mort.

Alors que la Togo s'engage dans une réforme ambitieuse de sa politique pénale, la France exprime sa disponibilité à le soutenir dans cette démarche.

En photo : le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des championnats

Sport

Les championnats de D1 et et D2 reprendront le le 20 mars prochain.

Vite et bien

Développement

Koffi Tsolényanu, le ministre de l’Urbanisme était samedi à Kara (nord du Togo) pour s’assurer de l’avancement des chantiers en cours.

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.