370 millions de dollars investis dans des projets structurants

08/06/2021
370 millions de dollars investis dans des projets structurants

Sérgio Pimenta

La Société financière internationale (SFI/IFC) est un partenaire actif au Togo depuis une décennie. Elle a pris des participations dans plusieurs projets structurants (LCT, ContourGlobal, HeidelbergCerment …).

La SFI (Groupe de la Banque mondiale) encourage le secteur privé national et étranger à investir au Togo dans les infrastructures, l’agri-business, les industries de transformation et de commercialisation, l’hôtellerie, les télécommunications, la micro-finance, les logements sociaux et universitaires, si possible dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). 

A ce jour, le portefeuille togolais de l’IFC est de 370 millions de dollars avec des investissements de 78% dans les infrastructures, de 12% sur les marchés financiers et de 10% dans l’industrie et les services (10%).

La SFI n’est pas actionnaire de la PIA. Les actionnaires sont connus. C’est un projet innovant, intégrateur et transformateur qui est en ligne avec notre stratégie d’intervention au Togo. C’est un projet que nous souhaitons accompagner.

 Sérgio Pimenta, le vice-président Afrique de la SFI vient de se rendre au Togo où il a assisté à l’inauguration d’un Data Center, financé par la Banque mondiale et à celle de la plateforme industrielle d’Adétikopé. Il a également échangé avec le président Faure Gnassingbé et son Premier ministre.

Republicoftogo.com : La SFI envisage-t-elle de renforcer son portefeuille au Togo ?

Sérgio Pimenta : Notre portefeuille ici est de l’ordre de 370 millions de dollars, principalement concentré sur l’investissement dans les infrastructures. Mais nous comptons le faire croître fortement et rapidement.

Republicoftogo.com : Recevez-vous de nombreuses propositions d’investissements ?

Sérgio Pimenta : Nous avons ouvert un bureau à Lomé il y a presque deux ans et je suis très heureux d’être accompagné par un collègue qui représente la SFI ici sur place

Avec ce bureau, nous avons beaucoup plus d’opportunités qu'avant. Nous sommes en contact avec un bon nombre d’entreprises locales avec lesquelles nous espérons pouvoir travailler.

En tant que branche du groupe de la Banque mondiale, la SFI a des instruments à la fois de conseil et d’investissement qui peuvent être très utiles pour les entreprises togolaises.

Republicoftogo.com : Justement, quels sont les domaines à fort potentiel dans lesquels la SFI pourrait accompagner les entreprises ? Logistique, technologie, tourisme… ?

Sérgio Pimenta : Les secteurs que vous venez de citer ont un potentiel de croissance très fort, que ce soit les infrastructures ou la logistique. Le Togo est doté d’un positionnement géographique exceptionnel et dispose de ressources, y compris un port en eau très profonde qui offre des avantages comparatifs considérables.

Son positionnement sur le continent lui donne un avantage très fort sur le plan logistique.

Il y a également le secteur des TIC. En combinant logistique et TIC, les possibilités de développement son très importantes. D’ailleurs le Togo est en train de se doter d’infrastructures solides avec l’ouverture de son premier Data Center.

Il y a évidemment d’autres opportunités. Je peux citer l’agriculture, l’agroalimentaire, la transformation

Enfin, il existe des pistes intéressantes dans les services, les énergies, la santé et l’éducation.

Republicoftogo.com : Les investissements réalisés par la SFI sont-ils à la hauteur des attentes ?

Sérgio Pimenta : Nous sommes très satisfaits des engagements avec nos partenaires. Nous avons des entreprises qui font du bon travail.

Republicoftogo.com : Vous avez assisté dimanche à l’inauguration de la plateforme industrielle d’Adétikopé. Ce projet vous semble-t-il pertinent ?

Sérgio Pimenta : Très sincèrement, c’est une initiative qui va avoir un impact considérable sur le pays. C’est un projet innovant, intégrateur et transformateur qui est en ligne avec notre stratégie d’intervention au Togo. C’est un projet que nous souhaitons accompagner.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.

Schéma vaccinal complet : feu vert pour le Covishield

Santé

Les vaccins AstraZeneca/Covishield - ceux administrés au Togo - sont désormais reconnus par les pays de l'UE.