Emprunt Togo Telecom : la souscription continue

25/01/2008
Emprunt Togo Telecom : la souscription continue

La souscription à l'emprunt obligataire de Togo Telecom qui devait s'achever début janvier est finalement prolongé jusqu'au 8 février prochain. L'opérateur fixe et internet espère obtenir 20 milliards de Francs CFA pour assurer son développement. Pour le moment, 7 milliards ont été souscrits dont 6 milliards au Togo même.

Reste donc à trouver d'ici février la différence. L'accueil mitigé réservé à l'emprunt obligataire Togo Telecom dans les pays de l'UEMOA et ailleurs dans le monde a plusieurs explications. D'abord le fait que les investisseurs privés ou publics sont très sollicités ces temps-ci dans la région. Ensuite, les experts estiment que la durée de l'emprunt (7 ans) est trop longue et que son taux de 6,50% brut n'est pas assez atractif.Toutefois, la nature de la société devrait inciter à plus d'engouement car le secteur des télécoms est en pleine croissance. Qu'il s'agisse de la téléphonie via le système Illico ou des services ADSL (Helim).

Togo Telecom devrait annoncer une hausse de son chiffre d'affaires de 10% pour l'année écoulée. Sur la période 2009-2010, ce chiffre pourrait croître de 20%.

Selon les prévisions des spécialistes, le chiffre d'affaires de l'opérateur pourrait atteindre 52,32 milliards de Francs CFA en 2011 et près de 80 milliards en 2014.

De quoi rassurer les marchés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.

Schéma vaccinal complet : feu vert pour le Covishield

Santé

Les vaccins AstraZeneca/Covishield - ceux administrés au Togo - sont désormais reconnus par les pays de l'UE.