Faure et Boni Yayi installent le président de la BOAD

14/11/2008
Faure et Boni Yayi installent le président de la BOAD

La cérémonie d'installation officielle du nouveau président de la BOAD (Banque ouest-africaine de développement), Abdoulaye Bio-Tchané, s'est déroulée vendredi matin à Lomé en présence des présidents Thomas Boni Yayi du Bénin (patron de la BOAD jusqu'en 2006) et de Faure Gnassingbé. On notait également la présence du ministre ivoirien de l'Economie et des Finances, du président du Conseil des ministres de l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), du président de la commission de l'UEMOA ainsi que plusieurs ministres, ambassadeurs et responsables d'institutions régionales et sous régionales.

Dans son allocution, M. Bio-Tchané a rendu hommage à ses prédécesseurs, dont le président Boni Yayi.Il a en outre promis des actions concrètes pour redynamiser les interventions de la Banque dans le financement des projets de développement dans les pays membres.

Il a indiqué la volonté de l'institution d'être active au Togo dans les domaines de l'assainissement et des infrastructures routières.

"Monsieur le Président de la République du Togo, je voudrais vous remercier pour l'hospitalité que votre pays m'offre depuis mon arrivée au Togo et vous promettre que nous allons vous aider à assainir les quartiers de Lomé et à réhabiliter votre réseau routier" a déclaré M. Bio-Tchané.

Le président du Bénin a regagné Cotonou après la cérémonie.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le deuxième inventaire forestier débutera le 1er mars, a annoncé vendredi le ministère de l’Environnement.

Aide à la petite agriculture

Coopération

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) fournira des kits de production à 900 foyers agricoles vulnérables.

Des Togolais bien couverts

Social

Quatre millions de Togolais sont concernés par cette couverture santé.

Appels dans le vide

Environnement

Avec des caniveaux utilisés comme dépotoirs, la fin des inondation n'est pas pour demain.