L'Etat se désengage, mais restera vigilant

07/07/2021
L'Etat se désengage, mais restera vigilant

PIA devient majoritaire

Le MIFA (Mécanisme incitatif de financement agricole), s’apprête à vivre sa privatisation.

Un projet de décret, examiné mi-juin en conseil des ministres, avait acté l’entrée au capital de PIA et ARISE Special Economic Zone. Cette entité, filiale d’OLAM, gère le projet de plateforme industrielle d’Adétikopé.

Suite de ce dossier mercredi avec l’adoption d’un autre projet de décret qui fixe cette fois les modalités et le prix de cession par l’Etat d’une partie de sa participation.

Un prix fixé par la Commission d’évaluation des privatisations (COMEP).

Après finalisation de cette opération, la société de droit togolais PIA deviendra actionnaire majoritaire du MIFA.

L’Etat conservera 43,5% du capital aux côtés de la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton (FNGPC).

Mais pas question pour l’Etat de se désengager.

‘Sa position lui permettra d’être pleinement associé à la gouvernance du MIFA’, indique le communiqué du conseil des ministres.

Fondé sur le partage de risques, le MIFA a pour objectif de professionnaliser la filière agricole par la structuration des chaînes de valeur, d’augmenter le volume de financement alloué par les institutions financières au secteur et de développer les produits assuranciels et technologique innovants.

Le projet  est censé faciliter l'accès durable à des services financiers adaptés aux petits exploitants et aux micros, petites et moyennes entreprises agricoles, afin qu'ils puissent développer leurs activités et accéder aux marchés.

A ce jour, des dizaines d’initiatives représentant un montant d’environ 40 milliards ont été soumis aux banques partenaires.

Les prêts accordés bénéficient d’une garantie de l’Etat, de quoi inciter les banquiers à accorder plus facilement des financements

Depuis 3 ans, le MIFA a investi 14 milliards de Fcfa pour accompagner des dizaines de milliers d’agriculteurs.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo fait ce qu'il faut

Santé

Le Togo en fait-il trop face à la pandémie ? Une partie de la population regrette la fermeture des lieux de culte ou l’interdiction des rassemblements.

Les flux de financement se sont taris

Développement

Une réunion ministérielle virtuelle des PMA (Pays les moins avancés) s’est déroulée le 17 septembre.

Pitchez votre idée innovante en 3 minutes

Développement

Le Dr Firmin Adossi de l’université de Lomé participera en novembre au Falling Walls Lab.

Le Togo franchit le cap des 2 millions de doses

Santé

Le Togo a réceptionné à ce jour 2 millions de vaccins contre le Coronavirus.