Le coup de pouce de la BCEAO aux PMI-PME

23/05/2019
Le coup de pouce de la BCEAO aux PMI-PME

Par manque d'information peu de sociétés ont recours à ce dispositif

C’est le secteur privé qui soutient l’économie togolaise. Son large tissu de PMI-PME crée de l’emploi et de la richesse.

Mais toutes n’ont pas la chance de connaître une forte croissance. Certaines sont sur un marché porteur, mais faute de financement bancaire – très compliqué à obtenir – elles sont parfois contraintes de fermer boutique.

Des dispositifs régionaux existent pourtant, mais souvent méconnus.

Seulement 97 PME-PMI ont bénéficié depuis un an des incitations accordées par la BCEAO. Insignifiant.

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a lancé le 30 juillet 2018 le ‘Dispositif PME’. L’objectif est de soutenir financièrement les PME-PMI afin de parvenir à une masse critique de sociétés performantes.

En favorisant l’accès aux prêts, ces sociétés peuvent à la fois créer de l’emploi et participer à l’accroissement du PIB.

La Banque centrale s’est engagée à jouer sa partition pour le succès de cette initiative. Il n’y a pas de plafond. Tout crédit qu’une banque accordera à une PME-PMI éligible pourra faire l’objet d’un refinancement.

Ce programme s’adresse aux entreprises non financières qui obéissent aux caractéristiques suivantes : être une entreprise autonome, productrice de biens et/ou services marchands, immatriculée au Registre du commerce et du crédit mobilier ou à tout autre registre équivalent en tenant lieu ; avoir un chiffre d’affaires hors taxes annuel n’excédant pas un milliard de Fcfa; se conformer à l’obligation légale de produire des états financiers selon les dispositions en vigueur et être suivi par une structure d’appui et d’encadrement.

La banque   sur les conditions d’offre de financement aux PME, en rendant plus attractifs les crédits bancaires à ces entreprises.

Cet appui à la promotion des PME est prévu à travers notamment l'amélioration de l’environnement des affaires, leur encadrement plus efficace, le refinancement par la BCEAO des créances bancaires sur les entreprises éligibles et la diversification des instruments financiers adaptés à leur financement.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sable fin et déchets

Environnement

La magnifique plage de Lomé ressemble à un dépotoir. Les premiers responsables sont les habitants eux-mêmes. 

Sur un pied d'égalité avec les pays de l'OCDE

Développement

Mario Pezzini, le directeur du centre de développement de l’OCDE, a été reçu dimanche par Faure Gnassingbé.

Les artilleurs en formation

Coopération

Des instructeurs français en provenance du Sénégal viennent de recycler des officiers et sous-officiers artilleurs des Forces armées togolaises.

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.