Les IDE sont le moteur du développement

10/06/2019
Les IDE sont le moteur du développement

Sandra Ablamba Johnson

Après le Premier ministre dimanche, c’est au tour de Sandra Ablamba Johnson, la coordonnatrice du prochain Forum Togo-UE, de vanter les atouts de cette rencontre.

Les 13 et 14 juin, 600 participants, dont la moitié d’Européens, se retrouveront à Lomé pour évaluer les possibilités d’investissements dans plusieurs secteurs clés comme la logistique, l’industrie et l’agriculture.

Celle qui est également la responsable de la cellule Climat des affaires à la présidence assure de l’’engagement total des autorités’ pour la réussite de cette rencontre.

‘Ce Forum est une opportunité offerte au secteur privé. Certes, l’Etat en tirera aussi profit, mais les entreprises en seront les premiers bénéficiaires’, a assuré Mme Johnson dimanche au micro de la radio Victoire FM.

Une centaine de projets émanant d’acteurs togolais et de la Diaspora seront proposés aux investisseurs européens dans des domaines très divers et pour des montant allant de 75.000 à 800 millions d’euros.

Ce Forum est très important pour donner de la crédibilité au Plan national de développement (PND). Un rendez-vous test qui permettra d’évaluer la solidité du projet et sa capacité de mobilisation.

L’investissement est l’un des principaux moteurs du développement. Economique.

Les investissements directs étrangers (IDE) au Togo étaient de 147 millions de dollars en 2017 et les investissements domestiques encore trop faibles.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tirer les leçons de certains comportements

Justice

La prévalence de la justice populaire dit quelque chose du système judiciaire au Togo.

GoZem chargée 150.000 fois

Tech & Web

Lancée fin 2018,  l’application GoZem permet de réserver un taxi-moto depuis son smartphone

Méga fête le 21 juin

Culture

La Fête de la musique se déroule chaque 21 juin dans plus de 700 villes à travers le monde. Et à Lomé bien sûr.

Crises migratoires et terrorisme

Cédéao

Le Parlement de la Cédéao délocalise ses travaux dans la capitale togolaise pour parler de l'aide aux réfugiés.