Les pays d'Asie renforcent leurs investissements en Afrique

16/08/2019
Les pays d'Asie renforcent leurs investissements en Afrique

Le Japon dispose de nombreux atouts

La ville de Yokohama accueillera du 28 au 30 août la TICAD 7.

Septième édition de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique.

Une initiative du gouvernement japonais pour développer les échanges économiques avec les pays du continent.

Tokyo est évidemment moins présent que la Chine et n’a pas ses moyens illimités, mais sa présence se renforce par des aides publiques et des investissements privés.

Le président Faure Gnassingbé devrait faire le déplacement.

La coopération Togo-Japon s’articule autour d’un dialogue permanent avec la JICA (Agence japonaise de coopération internationale) pour la mise en œuvre de différents projets de développement.

Une ambassade du Togo a été ouverte en 2010 afin de coordonner la coopération et d’identifier les investisseurs privés susceptibles de s’impliquer dans des projets industriels. 

Faure Gnassingbé et le PM japonais Shinzō Abe en 2016 à Nairobi

Mais le choses ont évolué avec le lancement récent du plan national de développement (PND). Le Togo est à la recherche de 7 milliards d’euros (dont 65% de capitaux privés) pour transformer le pays en hub logistique, économique, industriel et agricole.

Les investisseurs japonais seront sollicités au cours de la conférence. Les responsables togolais devraient détailler et expliquer leur stratégie de développement.

La précédente édition s’était tenue à Nairobi en août 2016.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le dernier voyage

Culture

Jimi Hope a été inhumé samedi au cimetière de Bè-Kpota en présence de nombreux amis.

Après le Togo, la Guinée

Sport

Didier Six, l’ancien entraîneur des Eperviers du Togo (2012), a été nommé sélectionneur de l’équipe de Guinée.

Ils ont eu beaucoup de chance

Faits divers

Une vingtaine de naufragés togolais ont regagné Lomé vendredi soir.

Un milliard de dollars pour combattre le terrorisme

Cédéao

Un milliard de dollars sur 4 ans pour combattre le jihadisme: c'est la décision phare du sommet extraordinaire de la Cédéao.