Redonner confiance aux créanciers

12/12/2007
Redonner confiance aux créanciers

La mission conjointe FMI/BM/BAD a achevé mardi ses travaux à Lomé au terme de dix jours de rencontres avec les principaux responsables politiques et économiques du pays. Un rapport complet sera rédigé dans quelques semaines contenant des conclusions et des recommandations sur la manière de réformer et d'apurer les dettes.

L'une des préoccupations de la Banque mondiale est, en effet, de mettre au point un mécanisme permettant au Togo de reprendre ses versements (le pays doit une somme de 1,8 milliard de dollars à la Banque mondiale), mais en même temps de pouvoir bénéficier d'un allègement de la dette. D'une manière générale, les institutions financières internationales recommandent de mettre en place une stratégie de remboursement à l'égard de l'ensemble des débiteurs pour donner un signal fort quant aux réformes engagées.

Dans ce cadre, les 3,2 milliards de francs CFA, alloués mardi par l'Union européenne permettront au Togo de payer une partie de ses arriérés vis-à-vis de la Banque européenne d'investissement (BEI).

Le solde pourrait être acquitté grâce à une partie des Fonds du 10e FED

Ce n'est qu'un début. L'important est que désormais le dialogue est renoué et qu'une coopération va pouvoir se mettre en place pour relancer l'économie.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.