Soutien à l’économie bleue

05/02/2019
Soutien à l’économie bleue

Les responsables du CMF en compagnie de hauts gradés de la Marine togolaise

La France préside depuis le 1er janvier le groupe des ambassadeurs francophones au Togo.

Parmi les initiatives menées par l’ambassadeur de France figure le soutien à l’économie bleue. 

Le groupe des ambassadeurs francophones a souhaité promouvoir l’installation à Lomé d’un cluster maritime de l’Afrique francophone, en partenariat avec le cluster maritime français. Cette initiative a notamment pour objectif de promouvoir dans la zone le modèle francophone de gestion responsable de la mer et de l’action de l’Etat en mer.

D’abord, la géographie du port de Lomé, qui dispose du principal port en eaux profondes de la région, d’un littoral longé par un axe côtier en pleine expansion pour les deux années à venir, d’une interface qui relie le port au corridor vers l’hinterland, ainsi que d’une route vers le Burkina Faso et le Niger en bon état. 

Ensuite, d’un point de vue technique, Lomé est devenu le premier hub de transbordement de conteneurs de la zone, et dispose d’infrastructures modernes. Un port à sec encore à l’étude devrait voir le jour afin de fluidifier le trafic de conteneur.

Surtout, la sécurité est un point essentiel, puisque le Togo est un des seuls pays à assurer avec efficacité la surveillance de ses eaux territoriales. Le mouillage est parfaitement contrôlé (en témoigne la centaine de navires qui y stationnent en permanence) grâce à une marine togolaise réactive. 

Enfin, du point de vue politique, le Togo vient d’adopter son Plan national de développement (PND), qui vise à consolider la place de Lomé en tant que hub centré sur le portuaire et les services. 

Dans ce cadre, Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster Maritime Français (CMF) et le secrétaire général François Lambert, également délégué général du Groupement des industries de construction et d’activité navale (GICAN) ont été sollicités pour accompagner la création à Lomé d’un cluster maritime de l’Afrique francophone.

Créé en 2006, le CMF rassemble tous les acteurs de l’écosystème maritime, de l’industrie aux services et activités maritimes de toute nature. 

Il est aujourd’hui composé de plus de 430 entités : entreprises de toutes tailles, pôles de compétitivité, fédérations et associations, laboratoires et centres de recherche, écoles et organismes de formation, collectivités et acteurs économiques locaux, ainsi que de la Marine nationale.

Le CMF accompagne ses membres dans le développement durable et responsable de leurs activités et de leurs projets, en France et à l’international, via différentes actions.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Climat globalement apaisé

Social

Les syndicats se préparent pour le traditionnel défilé du 1er mai. Les modalités restent à fixer.

La sûreté de l’État est un impératif

Coopération

En cette période incertaine ou la montée de l’extrémisme et du terrorisme fait redouter le pire, le renseignement n'a pas de prix.

Arme ultime contre la paludisme

Santé

Depuis 2002, des dizaines de millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action ont été distribuées en Afrique.

Puissance et dextérité

Sport

Le tournoi de motocross international du Togo aura lieu les 20 et 21 avril à prochains sur le circuit d’Agoé-Nyivé.