Gouvernement et enseignants ont conclu un accord

19/04/2018
Gouvernement et enseignants ont conclu un accord

Fin des grèves

Le protocole d’accord sur l’éducation, issu des discussions au sein de groupe de travail constitué en début d’année, a été signé jeudi sous le contrôle du Premier ministre Komi Selom Klassou.

Les signataires sont les ministres Komi Tchakpélé et Georges Aidam (Enseignements primaire, secondaire et de la Formation professionnelle, Enseignement technique) et la la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) et la Synergie des travailleurs du Togo (STT).

Que contient l’accord ?

10 points essentiels destinés à améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants.

On peut citer la revalorisation progressive des primes. Un milliard sera octroyé dès cette année. 9/10 des fonds seront accordés en fonction des grades et 1/10 sera à partir de critères objectifs de mérite conformément aux dispositions du statut particulier.

En 2019, 1/5 du budget national qui sera alloué au secteur de l’éducation sera encore retenu comme primes. 

Le statut particulier des enseignants et son application interviendra dans les trois prochains.

Le gouvernement s’engage également à revoir à la hausse la subvention à l’enseignement confessionnel au terme d’une convention qui sera signée très bientôt.

Un projet de loi sur l’orientation de l’éducation nationale sera soumis aux députés. Il intègrera les valeurs d’éthique et morale.

En contrepartie de la signature de l’accord, les syndicats se sont engagés dès à présent à cesser les mouvements de grève.

Les deux parties sont tombées d’accord sur la création d’un cadre de suivi et évaluation sur la mise en œuvre de l’accord signé. Un comité devra être mis en place d’ici deux semaines.

Le chef du gouvernement à invité les deux parties à faire preuve de bonne volonté pour respecter les termes contenus dans le document signé ce jour.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).