Le Cames veut y voir clair

27/11/2017
Le Cames veut y voir clair

La profusion de centres de formation rend les choses plus compliquées

Depuis lundi, les membres du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) sont réunis à Lomé. Les débats portent sur le programme de reconnaissance et d’équivalence des diplômes.

L’organisme et de nombreuses universités sont confrontés à la présentation de faux diplômes par des étudiants – souvent de bonne foi – issus de l’enseignement public et privé. Il devient difficile de reconnaître le vrai du faux. Compliqué pour tout le monde.

La réunion de Lomé va permettre d’y voir un peu plus clair et surtout d’authentifier les diplômes. Chaque université ou établissement privé aura l’obligation de faire reconnaître sa formation et donc ses diplômes, explique Bertrand Mbatchi, secrétaire général du Cames.

L’objectif de l’organisme n’est pas de sanctionner, mais d’inciter les écoles supérieures à se mettre en règle et de participer à une dynamique de changement et de performance.

Le Cames a notamment pour mission de coordonner les systèmes d’enseignement supérieur et de la recherche afin d’harmoniser les programmes et les niveaux de recrutement dans les différents établissements des 20 pays membres.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).