Ne pas devenir l'otage des syndicats

24/01/2021
Ne pas devenir l'otage des syndicats

Komlan Dodzi Kokorko

Le ministre l’Education, Komlan Dodzi Kokorko, se dit toujours ouvert au dialogue, mais n’entend pas devenir l’otage des syndicats.

Ces derniers menacent de faire gréve dans les prochains jours.

Il vient de demander aux chefs d’établissement de signaler tous ceux qui cesseraient le travail ou qui tenteraient de perturber les cours.

‘Sans chercher à avoir des discussion avec le ministère de tutelle, ils ont choisi de répandre des tracts incitant leurs collègues à des grèves illégales’, a-t-il déploré.

L’attitude de certains syndicats peut surprendre. Un cadre de dialogue permanent existe. Or ils semblent privilégier la confrontation.

Les enseignants contestataires exigent l’adoption du statut particulier - déjà acté - et la libération de certains syndicalistes interpellés récemment.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Didier Ekouévi : 'Il faut avoir un langage de vérité'

Santé

Le premier lot de vaccins anti-Covid arrive dimanche soir par avion à l’aéroport de Lomé.

Fini les tracas

Tech & Web

Une application permettant la réservation en ligne de places de bus vient d’être lancée.

Saisie record à Niamey

Faits divers

Dix-sept tonnes de résine cannabis en provenance du Liban, via le port de Lomé, ont été interceptées par les autorités nigériennes.

La parole est à vous

Coopération

L’union européenne, l’Allemagne et la France ont lancé vendredi une initiative particulièrement originale.