Un campus pour imaginer les villes du futur

08/12/2018
Un campus pour imaginer les villes du futur

Une qualité d'enseignement reconnue en Afrique et à l'international

L'école africaine des métiers de l'architecture et de l'urbanisme (EAMAU) est victime de son succès.

Cet établissement, dont le siège se trouve à Lomé, forme depuis 42 ans des architectes, des urbanistes et des spécialistes en gestion locale de 14 pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale.

La qualité de l’enseignement attire de plus en plus d’étudiants à la recherche d’une formation d’excellence.

Le gouvernement a décidé d’offrir un terrain de 12 hectares pour la construction d’un campus ultra-moderne ; le futur siège se trouve à proximité de Lomé II.

‘Les dispositions nécessaires seront prises pour amorcer la démarche de mise en valeur et d’occupation de ce domaine appelé à abriter les nouvelles infrastructures à venir de notre institution commune’, a confirmé Bruno Jean-Richard Itoua, le président du conseil d’administration de l’Ecole.

Il a remercié les autorités togolaises pour ce geste qui permettra à l’EAMAU de s’engager dans une nouvelle dynamique.

‘Nous souhaitons participer au rayonnement de cette belle institution en lui donnant les moyens de son expansion’, a confié Octave Nicoué Broohm, le ministre de l’Enseignement supérieur.

Pour cette année académique, l’établissement accueille plus de 800 étudiants.

Les nouvelles installations devraient être opérationnelles d’ici 3 ans.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.