Un frein à l’épanouissement

10/09/2021
Un frein à l’épanouissement

Les zones rurales sont particulièrement concernées

Environ 1.000 cas de grossesses précoces en milieu scolaire ont été recensés entre septembre 2020 et mars 2021.

Enceintes, la majorité des jeunes femmes arrêtent les études. Ce qui préoccupe Djani Kossiwa, directrice nationale de l’Education.

Un programme d’accompagnement est mené par l’UNICEF et l’UNFPA. Mais les lourdeurs familiales et culturelles l’emportent bien souvent.

Il faut aussi réfléchir sur l'organisation de campagnes d’information sur les moyens de contraception. 

La grossesse en milieu scolaire constitue un frein à l’épanouissement et à l’éducation des jeunes filles.

Les facteurs qui y sont positivement associés sont l’âge, le niveau d’étude, le lieu de résidence, la situation matrimoniale, la connaissance des informations sur la santé sexuelle, la connaissance des avantages de la planification familiale et les difficultés liées à l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive.

En Afrique subsaharienne, les grossesses chez les adolescentes pourraient empêcher 1 million de filles de retourner à l’école.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le covoiturage débarque au Togo

Tech & Web

Le covoiturage est en vogue en Europe, mais pas seulement.

Alaixys Romao revient en sélection nationale

Sport

L'attaquant togolais rejoint les Eperviers avant un match crucial contre le Congo le 9 octobre.

Amina poursuit son activité

Social

Un millier d’employés ont été licenciés par la société Amina.

Un nouveau jour se lève

Culture

Les députés ont adopté mardi le nouveau code du cinéma et de l’image animée.