Université du goût

25/01/2007
Université du goût

Le Togo va se doter dans les années à venir d'une université professionnelle destinée à enseigner les métiers de l'hôtellerie et de la restauration.

A l'origine de ce projet, le groupe français Accor. Les détails du projet ont été révélés lors d'un séminaire qui a débuté jeudi matin à l'hôtel « Mercure-Sarakawa » de Lomé.Des spécialistes exerçant dans le domaine de l'hôtellerie venus de plusieurs pays notamment du Bénin, du mali, du Burkina Faso et du Togo assistent à cette rencontre.

"C'est un projet ambitieux qui a pris du corps par rapport à l'original, car au départ l'idée était de créer une simple Ecole professionnelle. Nous visons aujourd'hui un statut d'université à vocation régionale", a expliqué un responsable du Groupe Accor.

L'accord de protocole a été signé en juillet 2006 entre les responsables du groupe français et les autorités togolaises.

Accor est présent dans l'hôtellerie, les services aux entreprises, les agences de voyages, la restauration et la gestion de casinos.

Accor gère plus de 4 000 hôtels à travers le monde, il emploie 168 000 personnes et est le premier groupe hôtelier européen.

Au Togo, Accor dispose de deux unités récemment rénovées, le « Mercure-Sarakawa » et l' « Ibis-Lomé-centre ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des discussions avec le Premier ministre

Santé

Gilbert Tsolenyanu, le secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), commençait à s’impatienter.

Visite à Lomé de la représentante d’ONU Femmes

Coopération

Oulimata Sarr, directrice régionale de ONU Femmes, l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, effectue une visite au Togo. 

Drogba en vedette pour la réouverture de Kégué

Sport

Le stade de Kégué, fraîchement rénové, sera inauguré le 27 juillet prochain par Faure Gnassingbé.

Le Fonds Khalifa entre en jeu

Développement

Le Fonds Khalifa pour le développement de l'entreprise va injecter 15 millions de dollars dans de petits projets agricoles.