Simple incident de frontière

03/01/2019
Simple incident de frontière

Difficile de savoir si l'on se trouve au Ghana ou au Togo

Dans un communiqué publié jeudi, le gouvernement a donné des clarifications sur l’entrée en territoire ghanéen de membres des forces de sécurité togolais à la poursuite d’une personne recherchée. 

Par erreur, ces policiers se sont retrouvés dans la localité d’Amakou au Ghana. Ils avaient pris en chasse l’individu à Dzogbé (Badou-Togo), un village situé à quelques centaines de mètres de là.

Compte tenu de la porosité des frontières et de l’absence de bornage il est souvent impossible de savoir de quel côté on se trouve exactement.

‘Le gouvernement togolais tient à exprimer ses regrets au gouvernement du Ghana. Il voudrait également le rassurer que toutes les dispositions seront prises afin que ce genre d’incident ne se répète plus. Il demeure convaincu que cette situation malencontreuse n’aura pas d’impacts sur les excellentes relations d’amitié, de fraternité et de bon voisinage qui ont toujours existé entre les deux pays et leurs peuples’, précise le communiqué.

Ghana comme Togo luttent chaque jour contre la délinquance transfrontalière.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.

Une première en Afrique et peut être dans le monde

Diaspora

L’émission d’obligations de la Diaspora lancée par la Banque de l’Habitat du Sénégal a officiellement démarré mardi à la BRVM.

Le PNUD prêt à faire davantage

Coopération

Le ministre de l’Environnement, David Oladokoun, s’est entretenu lundi avec Aliou Dia, le représentant résident du PNUD au Togo.