Un énarque à la tête de l'Autorité des marchés publics

25/02/2019
Un énarque à la tête de l'Autorité des marchés publics

Aftar Touré Morou

‘Transparence, équité, développement. Telle est la devise de l’ARMP, l’Autorité de régulation des marchés publics, qui voit veiller au respect des règles en matière d’attribution des contrats d’Etat.

Aftar Touré Morou, le nouveau directeur général, nommé il y a quelques jours, entend renforcer le dispositif. 

Première apparition publique lundi à l’occasion d’un séminaire consacré au contrôle de régularité des marchés publics.

Une mission d’évaluation réalisée conjointement par le gouvernement et la Banque africaine de développement (BAD) a conclu que le niveau de qualité des contrôles internes était très faible. 

En cause, les personnes siégeant dans les commissions n'ont jamais été formées ou le sont de façon insuffisante, a souligné M. Morou.

Ces dysfonctionnements ne sont pas les seuls et le nouveau patron de l’ARMP veut renforcer les mécanismes permettant d’offrir le maximum de garanties aux soumissionnaires et à l’Etat.

Aftar Touré Morou est ce que l’on appelle une tête bien faite. Il a fréquenté l’université de Lomé, l’Ecole nationale d’administration (ENA, France, promotion Jean Zay) et l’Institut d’études politiques de Strasbourg.

Il a été pendant plusieurs années économiste à la division Budget de l’Etat et précédemment  au cabinet du ministre de l’Economie et des Finances  comme conseiller sur diverses questions économiques, notamment sur les réformes des finances publiques. 

Il était passé  en 2012 par ‘France Stratégie’, un Think Thank dépendant du Premier Ministre français. 

M. Morou est un ancien du programme  de leadership du Département d’Etat américain.

Avec ces compétences, l’ARMP est entre de bonnes mains.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Contrer la menace

Tech & Web

Un sommet international sur la cybersécurité aura lieu à Lomé les 25 et 26 octobre prochains.

Cause commune

Culture

Rencontre inédite entre la chanteuse togolaise Valentine Alvares et le rappeur Ghanéen AJ Nelson.

Trop, c'est trop

Faits divers

Un nouveau corps sans vie a été repêché mardi dans le 4e lac de Lomé (qui récupère les eaux de pluie).

Lecture pour tous

Culture

L'OIF appuie le gouvernement pour l'installation de Centres de lecture et d'animation.