Fin des journaux nomades

08/10/2008
Fin des journaux nomades

Les journaux privés publiés au Togo devront avoir au plus tard fin mars 2009 un siège social accueillant les locaux administratifs et la rédaction. C'est ce qu'a indiqué mardi la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC), l'organe de régulation. Depuis la libéralisation de la presse au début des années quatre vingt dix, de nombreux titres –parfois éphémères- ont vu le jour.

Il s'agit souvent de journaux nomades ne disposant que d'un simple numéro de téléphone portable, d'un email et, le cas échéant, d'une boîte postale. Mais pas de rédaction structurée et de coordonnées légales ; les journalistes travaillant depuis leur domicile ou d'un cyber-café.Cette décision, indique-t-on, à la HAAC vise à professionnaliser le secteur.

Les directeurs de publication ne sont pas contre cette mesure tout en soulignant que la plupart des journaux n'ont pas une santé financière qui permette de louer des bureaux pour accueillir les journalistes.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un scandale environnemental

Environnement

La rivière Eké qui traverse Atakpamé est polluée. La faute aux mauvaises pratiques des habitants.

Partir en voyage, c'est possible

Tourisme

C’est le moment de voyager. L’aéroport de Lomé est ouvert au trafic commercial.

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.

Ecoutez et regardez

Culture

Une plateforme dédiée à la promotion des artistes togolais a été lancée mercredi.