Gilbert Houngbo : « Un système bipolaire n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux »

30/03/2009
Gilbert Houngbo : « Un système bipolaire n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux »

Une interview du Premier ministre togolais, Gilbert Houngbo, est publiée lundi dans l'hebdomadaire Jeune Afrique. Il y évoque la présidentielle de 2010, le face-à-face RPT-UFC, le laborieux dialogue au sein du CPDC et les résistances de certains au sein du parti au pouvoir. Gilbert Houngbo constate que les tactiques électorales ont débuté à un an des élections présidentielles. « Dès octobre 2007, au sortir des législatives, la plupart pensaient déjà à 2010 », indique-t-il assurant que pour une jeune démocratie, « une précampagne aussi longue est une bonne chose ».

Sur la confrontation RPT, UFC, le Premier ministre estime qu'un système bipolaire n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux. « Les clivages nés des élections fragilisent la cohésion sociale ».Dans le même numéro du magazine, on pourra lire un article consacré à la situation économique au Togo. Une situation qui s'améliore très nettement comme en témoignent les demandes d'agrément de sociétés étrangères « qui s'empilent sur le bureau d'Adji Otéh Ayassor », le ministre de l'Economie et des Finances.

Le journal indique que les autorités privilégient deux secteurs, l'énergie et le port de Lomé. En revanche, les phosphates et le coton se portent mal, souligne l'hebdo.

Jeune Afrique N° 2516 du 29 mars 2009

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Plus de peur que de mal

Faits divers

L’un des plus anciens établissements du Togo, l’hôtel du Golfe à Lomé, a été victime d’un sinistre qui aurait pu être dramatique.

Mobilisation en faveur du FIDA

Développement

Plusieurs dirigeants africains demandent à la communauté internationale d'être plus généreuse.

Regroupement dans le secteur des services

Tech & Web

Gozem a annoncé lundi le rachat de la plateforme Delivroum.

Parc automobile : 3% tout électrique d’ici 5 ans

Environnement

Une petite partie des nouvelles voitures circuleront à l'électrique dans 5 ans.