Sam Bikassam : « Notre situation a quelque chose d'ironique »

12/03/2008
Sam Bikassam : « Notre situation a quelque chose d'ironique »

Depuis plusieurs semaines, les internautes togolais sont à la peine. Impossible de se connecter d'envoyer ou de récupérer des mails. Et les abonnés au nouveau service l'ADSL ne sont pas logés à meilleure enseigne. Une situation qui pénalise les particuliers mais aussi les entreprises qui communiquent de plus en plus par internet.

L'opérateur public, Togo Telecom, explique ces difficultés par des contraintes techniques liées au câble à fibre optique qui achemine la bande passante.Les éclaircissements de Sam Bikassam, le patron de Togo Telecom.

Les internautes se plaignent de ne pas pouvoir accéder à internet. Alors que se passe-t-il ?

Sam Bikassam :

Le câble à fibre optique qui achemine la bande passante chemine de Lomé à Cinkassé sur 700 km, de Cinkassé on traverse le Burkina Faso sur 800 km et on descend sur Abidjan sur plus de 1000 km. Toute cette distance fait que le câble qui est exposé à plusieurs coupures et notamment en Côte d'Ivoire. Ce qui fait que fréquemment nous avons des problèmes de connexions.

Avez-vous des solutions dans l'immédiat ?

Sam Bikassam : I

l faut que nous ayons accès au point d'atterrissement au Bénin. Il y a une semaine nous avons signé un accord de principe avec Bénin Telecom qui va permettre d'ici avril d'avoir cette connexion par le Bénin ».

Nous sommes mis d'accord avec l'opérateur béninois pour mettre nos énergies et nos compétences en commun. Les personnels des deux entreprises pourront intervenir rapidement en cas de panne sur l'un ou l'autre des réseaux.

Vous savez, notre situation a quelque chose d'ironique. Nous passons par le Burkina pour aller au câble sous-marin alors que c'est nous qui sommes face à la mer.

Vous conviendrez que cela devrait être le contraire. C'est le Burkina, mais aussi le Mali et le Niger qui devaient passer par  chez nous pour atteindre le câble sous-marin.

Pour faire face à cette situation absurde et grâce à l'aide du gouvernement du Togo, nous avons pu nous intégrer dans un projet important pour avoir notre propre point d'atterrissement en terme de câble sous-marin. Ensuite, tout sera plus simple et ira beaucoup mieux.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Plus de peur que de mal

Faits divers

L’un des plus anciens établissements du Togo, l’hôtel du Golfe à Lomé, a été victime d’un sinistre qui aurait pu être dramatique.

Mobilisation en faveur du FIDA

Développement

Plusieurs dirigeants africains demandent à la communauté internationale d'être plus généreuse.

Regroupement dans le secteur des services

Tech & Web

Gozem a annoncé lundi le rachat de la plateforme Delivroum.

Parc automobile : 3% tout électrique d’ici 5 ans

Environnement

Une petite partie des nouvelles voitures circuleront à l'électrique dans 5 ans.