« Aller aux élections comme à une fête »

18/09/2007
« Aller aux élections comme à une fête »

Les Evêques du Togo ont invité les Togolais à cultiver la paix, afin que les élections législatives du 14 octobre se déroulent dans la sérénité. Dans un message rendu public, les Evêques du Togo estiment que la "paix véritable est un don de Dieu". "La culture de la paix suppose et engendre une véritable confiance. Croire que l'autre en face ne cherche pas à nous embrasser pour mieux nous étouffer permet de faire de lui un bout de chemin", soulignent les Evêques.

"Nous ne pouvons construire la patrie tant que la vérité des uns est mensonge pour les autres, ou que la vérité d'un moment devient mensonge d'un autre moment", poursuivent-ils.Pour ces Evêques, il est temps que certaines pratiques cessent au Togo, "il est temps que l'on aille aux élections comme à une fête".

"Que chacun, à sa place permette l'avènement d'un Togo sans violence et sans méfiance. Prenons le ferme engagement de tout mettre en oeuvre pour que, cette fois-ci, aucune goutte de sang ne vienne à souiller la terre de nos aïeux", écrivent ces Evêques.

"Que les partis politiques, les candidats fassent preuve de fair-play sans précédent. Que leur sérénité dans la lutte soit source d'une saine émulation d'où nous sortirons vainqueurs", ajoutent-ils.

Rappelons que les élections législatives sont prévues le 14 octobre au Togo.

La campagne électorale en vue de ces législatives est prévue du 29 septembre au 12 octobre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lassa est de retour

Santé

Plusieurs cas suspects de fièvre virale hémorragique Lassa ont été détectés ces derniers jours.

L'UE met le paquet

Coopération

100 millions d'euros de l'Europe en faveur des campagnes de vaccination en Afrique.

Implication des Togolais de l'étranger

Diaspora

La Diaspora au Sénégal se mobilise à l'occasion du 61e anniversaire de l'indépendance du Togo.

Une avancée politique majeure

Coopération

Le nouvel accord entre les pays de l'OEACP et l'UE doit maintenant recevoir l'approbation du Parlement européen.