Garantir les droits de l'homme et les libertés publiques

13/10/2009
Garantir les droits de l'homme et les libertés publiques

398 agents du corps de la paix (communément appelés gardiens de préfecture) ont assisté mardi à une cérémonie de drapeau au terme de plusieurs mois de formation au Centre national d'instruction (CNI) et à l'Ecole nationale de police. « Vous devez savoir que désormais votre mission est celle d'agir pour la paix et la sécurité du pays, vous aurez à affronter des situations difficiles qui vous demanderont professionnalisme, méthode, courage, détermination. Vous devez garder à l'esprit votre responsabilité dans la promotion des droits de l'homme et des libertés publiques » a déclaré Atcha Titikpina, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

L'officiel a par ailleurs rappelé la décision du chef de l'Etat de dissocier les attributions des forces de l'ordre et de l'armée.M. Titikpina a enfin indiqué qu'il souhaitait bénéficier de l'assistance des partenaires du Togo, comme l'Union européenne et la France, en moyens financiers et matériel pour professionnaliser les missions de la police. Une demande formulée dans la perspective de la prochaine élection présidentielle.

Depuis 2005, 2.300 supplémentaires policiers ont été recrutés et formés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Aide de l'UNFPA

Sport

L'athlète togolaise d’aviron, Akossiwa Claire Ayivon (25 ans), promet de faire des étincelles à l’occasion des Jeux olympiques de Tokyo en juillet 2021.

Merci à Faure Gnassingbé !

Uemoa

Kako Nubukpo, l’ancien ministre de la Prospective économique, a été nommé à la Commission de l’UEMOA.

Le succès est toujours un enfant de l’audace

Coopération

Les pays de l'OEACP et de l'Union européenne ont scellé ce soir à Bruxelles leur nouvelle alliance.

Diop à la tête de la Commission

Uemoa

Abdoulaye Diop (Sénégal) a été nommé président de la Commission de l’UEMOA.