Gnininvi et Adowayom quittent le gouvernement

11/09/2009
Gnininvi et Adowayom quittent le gouvernement

Les ministres de l'Artisanat et des Innovations technologiques et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, respectivement Léopold Messan Gnininvi et Mensan Adowayom ont annoncé jeudi qu'ils quittaient le gouvernement.

« Ces deux ministres, membres de la Convention démocratique des peuples africains CDPA, ont souhaité, à l'approche de l'élection présidentielle reprendre leur liberté de militants dans ce mouvement politique » précise un communiqué de la Présidence Voici le communiqué de la Présidence

Le président de la République a reçu ce jour, la démission du professeur Léopold Gnininvi, ministre d'Etat, ministre de l'industrie, de l'artisanat et des innovations technologiques, et de Monsieur Messan Adjimadoh Adowayom, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Ces deux ministres membres de la CDPA ont souhaité, à l'approche des élections présidentielles, reprendre leur liberté de militants dans ce mouvement politique.

Le président Faure Essossimna Gnassingbé, tout en regrettant leur départ du gouvernement a accepté leur démission. Il a remercié les deux ministres pour la qualité de leur travail dans l'équipe ministérielle et a souhaité que la tolérance et l'ouverture qui doivent guider le Togo dans sa nouvelle étape de son histoire, permettent au plus grand nombre d'acteurs politiques de se retrouver, après une confrontation transparente, sereine et loyale.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Nouveau leader en zone sud

Sport

A l’issue de la 8e journée de D1, AS OTR a pris la tête du classement de la zone sud.

'Paulo Duarte a du charisme'

Sport

Le Portugais Paulo Duarte prendra ses fonctions d’entraîneur des Eperviers le 1er août.

Acteur de l'innovation

Tech & Web

L’incubateur togolais Nunya Lab organise du 15 au 28 mai prochains un hackaton avec des jeunes venus de plusieurs pays africains.

Un appui efficace

Développement

Dans son plan de riposte au Covid-19, le gouvernement a inscrit les zones rurales parmi ses priorités.