La synthèse de toutes les attentes

24/02/2020
La synthèse de toutes les attentes

Un choix pragmatique

Avec 24h d’avance sur ce qui était annoncé, la Commission électorale (Céni) a publié dimanche soir les résultats provisoires de la présidentielle du 22 février.

Premier enseignement, le taux de participation est de 76,36%. La mobilisation des électeurs a été forte. Bien plus forte qu'il y a 5 ans avec 60,99%.

Le président sortant Faure Gnassingbé a été réélu pour un 4e mandat avec 72,36% des voix.

Arrive en deuxième position, et c’est la grande surprise de ce scrutin, Agbéyomé Kodjo (18,37%). L’opposant a écrasé son principal concurrent, Jean-Pierre Fabre (ANC) qui n’obtient que 4,35% des suffrages.

L’ancien Premier ministre de Gnassingbé Eyadema, dans un coup de théâtre que seul le Togo peut offrir, a raflé les voix de l’ANC. Il a réalisé de très bons scores, notamment dans la région Maritime.

Très mauvaise nouvelle pour M. Fabre dont c’est sans doute la fin de la carrière politique.

Les électeurs traditionnels de l’opposition ont voulu sanctionner des choix politiques jugés hasardeux du leader de l’ANC. L’usure a certainement joué contre lui.

La victoire de Faure Gnassingbé au premier tour était attendue. Son parti UNIR n’a pas lésiné sur les moyens pour battre campagne.

Le président sortant offre un bilan plutôt encourageant sur le plan économique et social même si on est encore très loin de la prospérité.

Les Togolais qui se sont déplacés dans les bureaux de vote ont opté pour un choix pragmatique.

Sur les 7 candidats, c’est le seul qui a mis en oeuvre des réformes qui commencent à bénéficier à la population.

Ces 5 prochaines années doivent faire du Togo un hub de développement dans la région avec des projets dans la logistique, les services, l’industrie et l’agriculture et générer la création espérée de nombreux emplois.

Les Togolais se sont détournés depuis plusieurs années de la chose politique. Ils votent désormais pour celui qui pourra leur apporter une vie meilleure, du travail, de meilleurs salaires, de bons hôpitaux et une éducation de qualité pour leurs enfants.

Le bulletin glissé dans l’urne est la synthèse de toutes ces attentes.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Aklesso Atcholi élu à la vice-présidence du Parlement de la Cédéao

Cédéao

Aklesso Atcholé, président du groupe parlementaire UNIR, a été élu 3e vice-président du Parlement de la Cédéao.

Le corps médical à son tour touché par le covid

Santé

Trois médecins et un infirmer ont été testés positifs au coronavirus.

Un Doctolib à la togolaise

Santé

Il faut éviter l’affluence dans les hôpitaux et les cliniques afin de stopper la propagation du coronavirus.

Une population jeune est un atout face au virus

Santé

La population relativement jeune du continent africain devrait constituer un facteur atténuant à la pandémie.