Le Togo prend soin des réfugiés

03/03/2016
Le Togo prend soin des réfugiés

Eviter une situation d'apatridie

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi relatif au statut des réfugiés.

Le texte vise à promouvoir et à protéger les droits des milliers de réfugiés et demandeurs d’asile installés au Togo et ce, conformément à la convention de Genève du 28 juillet 1951.

La grande nouveauté de cette loi, explique Yark Damehane, le ministre en charge de la Protection civile, c’est la création d’une commission de recours qui donnera une seconde chance en cas de rejet par la commission nationale pour les réfugiés.

Selon le texte adopté, est reconnu comme réfugié au Togo toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son apparence à un groupe social.

Le statut couvrira l’ensemble de la famille.

Le réfugié devra s’abstenir de mener des activités susceptibles de créer une tension entre le Togo et son pays d’origine

Lors d’un récent déplacement au Togo, la représentante régionale du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) avait plaidé pour l’adoption de loi de cette nature afin d’éviter les situations toujours très compliquées d’apatridie.

Le Togo accueille près de 25. 000 réfugiés de 17 nationalités différentes. Plus de 20. 000 n’ont aucun statut officiel.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'hypertension touche 30% de la population

Santé

Pour combattre l’hypertension artérielle, rien de tel qu’un traitement sur le long terme.

Ouverture du sommet des ACP au Kenya

Coopération

Le IXe sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) s’est ouvert lundi à Nairobi.

Commerce assassin

Santé

Sept chefs d'État africains signeront un accord, les 17 et 18 janvier 2020 à Lomé, visant à lutter contre le trafic de faux médicaments. 

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.