Les autorités françaises répondent aux rumeurs

13/12/2018
Les autorités françaises répondent aux rumeurs

Pas de mission d'observation, indique-t-on à Paris

Journaux, sites internet et réseaux sociaux affirment depuis plusieurs jours que la France enverra une mission d’observation à Lomé à l’occasion des élections législatives du 20 décembre.

L’ambassade de France au Togo a réfuté jeudi ces informations.

La représentation diplomatique précise que ‘le gouvernement français n’organise aucune mission d’observation des élections législatives au Togo et n’a pas d’avantage donné son aval à une quelconque mission de cette nature’.

Les choses sont claires et devraient permettre de faire cesser la diffusion de ces fausses informations.

Les autorités françaises n’envoient jamais de délégations d’observateurs. Dans le cas de certains scrutins jugés sensibles, elle peut s’associer à des missions à l’initiative de l’Union européenne. Ce n’est pas le cas s’agissant du Togo.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des discussions avec le Premier ministre

Santé

Gilbert Tsolenyanu, le secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), commençait à s’impatienter.

Visite à Lomé de la représentante d’ONU Femmes

Coopération

Oulimata Sarr, directrice régionale de ONU Femmes, l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, effectue une visite au Togo. 

Drogba en vedette pour la réouverture de Kégué

Sport

Le stade de Kégué, fraîchement rénové, sera inauguré le 27 juillet prochain par Faure Gnassingbé.

Le Fonds Khalifa entre en jeu

Développement

Le Fonds Khalifa pour le développement de l'entreprise va injecter 15 millions de dollars dans de petits projets agricoles.