Les candidats du CAR connus aujourd'hui

12/09/2007
Les candidats du CAR connus aujourd'hui

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) du Premier ministre Me Yawovi Agboyibo et le Parti le Nid du ministre de la culture Gabriel Sassouvi Dosseh-Anyron, procéderont respectivement mercredi et samedi à l'investiture de leurs candidats aux légialstives du 14 octobre.

Le CAR a donné rendez-vous à ses militants ce jour à l'hôtel de 2 février de Lomé. Le Nid, de son côté, installera ses candidats samedi au centre communautaire de Bè.La bataille pour ces législatives a démarré depuis environ deux semaines au sein des états majors des partis politiques. Tous se mobilisent pour ce scrutin capital pour le Togo.

L'Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio et le Rassemblement du Peuple Togolais (parti au pouvoir) ont déjà rendu public la liste de leurs poulains.

Le Pacte socialiste pour le Renouveau (PSR) du ministre chargé des relations avec les Institutions Me Abi Tchessa, ainsi qu'un groupe de candidats indépendants ont fait de même samedi dernier.

Selon des sources proches de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) du ministre des mines Léopold Gnininvi, ce parti se prépare à installer ses candidats les prochains jours.

Rappelons que 81 sièges sont à pourvoir le 14 octobre prochain.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.