'Révolution' avortée

19/08/2019
'Révolution' avortée

Tchikpi Atchadam

Une partie de l’opposition veut marquer ce lundi le deuxième anniversaire de sa ‘révolution’ dont l’objectif était de faire tomber le pouvoir.

Ca n’a pas marché comme c’était prévu. Le président de la République est toujours en fonction, l’Assemblée nationale a été renouvelée et une réforme constitutionnelle prévoyant une limitation du mandat présidentiel a été adoptée.

La plupart des opposants ont reconnu l’échec de leur stratégie sauf un, Tchikpi Atchadam.

Sorti de nulle part en 2017, le chef du Parti national panafricain (PNP), affirme que Faure Gnassingbé ne peut pas faire de 4e mandat, même si la constitution le lui permet.

Mais Atchadam reconnaît en même temps la légitimité du prochain scrutin présidentiel : ‘La fin de mandat est une chance ou une opportunité de changer. L’année 2020 est l’année de la décision finale'.

Les autres leaders de l’opposition sont plus discrets. Après l’échec de leur ‘révolution’, ils se préparent à participer en rangs dispersés à la présidentielle.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le dernier voyage

Culture

Jimi Hope a été inhumé samedi au cimetière de Bè-Kpota en présence de nombreux amis.

Après le Togo, la Guinée

Sport

Didier Six, l’ancien entraîneur des Eperviers du Togo (2012), a été nommé sélectionneur de l’équipe de Guinée.

Ils ont eu beaucoup de chance

Faits divers

Une vingtaine de naufragés togolais ont regagné Lomé vendredi soir.

Un milliard de dollars pour combattre le terrorisme

Cédéao

Un milliard de dollars sur 4 ans pour combattre le jihadisme: c'est la décision phare du sommet extraordinaire de la Cédéao.