Une nouvelle ère

12/01/2008
Une nouvelle ère

Un « 13 janvier » dans la sobriété. Pas de défilé militaire géant, pas de déjeuner de gala ou de bals populaires. Maîtres mots, recueillement et réconciliation.

Confirmation en sillonnant les rues de Lomé. Pas d'apatam sur la large avenue du bord de mer ou sur le boulevard Eyadema. Le défilé aura lieu dimanche à proximité du camp RIT sur le boulevard des armées.Les célébrations de la « libération nationale » ont débuté dès vendredi avec la traditionnelle prière musulmane.

Samedi un culte protestant a été célébré au temple presbytérien d'Apégamé en présence du chef de l'Etat, Faure Gnassingbé ainsi qu'une messe catholique à la cathédrale Sacré-Coeur de Lomé. Dans l'assistance, on reconnaissait le Premier ministre, Komlan Mally.

Dimanche débutera par le défilé militaire, moins imposant que les années précédentes, suivi de la prestation de groupes folkloriques. Dans l'après-midi, un concert spirituel gratuit aura lieu au palais des Congrès de Lomé.

Depuis l'arrivée au pouvoir au Togo de Faure Gnassingbé, les fêtes du 13 janvier ont perdu l'importance qu'elles revêtaient sous le régime du président Gnassingbé Eyadema (décédé en février 2005).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des fresques qui racontent le Togo

Culture

Une partie d’une mur d’enceinte de l’université de Lomé accueille une fresque colorée réalisée par des étudiants de l'EAMAU.

Un modèle de coopération utile

Développement

Le PNUD vient de publier son rapport 2019 sur le Togo. La coopération s'inscrit en droite ligne des objectifs contenus dans le PND.

Contrat pro pour Hakim Traoré

Sport

Le germano-togolais Hakim Traoré a signé vendredi son premier contrat professionnel avec VFL Osnabrück (Allemagne).

Une approche innovante de l'agriculture

Développement

La BAD a accepté de continuer à financer le PAIEJ-SP. Une phase 2 est à l'étude.