La vérité; un jour peut être

19/05/2020
La vérité; un jour peut être

Tedros Adhanom Ghebreyesus est sous pression

Les 194 pays membres de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dont les Etats-Unis et la Chine, ont adopté mardi une résolution prévoyant une "évaluation indépendante" de la réaction de l'agence onusienne à la pandémie de nouveau coronavirus.

Ce texte approuvé par consensus prévoit de lancer "au plus tôt (...) un processus d'évaluation impartiale, indépendante et complète" de l'action internationale engagée face à la pandémie, en vue "d'améliorer les capacités mondiales de prévention, de préparation et de riposte face aux pandémies". Cette évaluation dont les contours demeurent flous devra passer au crible "les mesures prises par l'OMS face à la pandémie de Covid-19 et leur chronologie".

L'OMS et son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sont sous pression constante des Etats-Unis qui leur reprochent de s'être "plantés" dans la gestion de la pandémie, laquelle a fait plus de 318.000 morts depuis son apparition en décembre en Chine.

Accusant l'OMS d'être une "marionnette de la Chine", Washington estime qu'elle a négligé une alerte précoce venue de Taïwan sur la gravité du coronavirus et tardé à déclarer l'état de pandémie, ce dont l'organisation se défend. Le président américain Donald Trump lui a donné un mois mardi pour obtenir des résultats significatifs, sous peine de quitter l'organe dont les Etats-Unis étaient traditionnellement le premier bailleur de fonds.

Bien que la résolution adoptée mardi à l'occasion de la réunion annuelle de l'Assemblée mondiale de la santé ne fasse pas référence à la Chine, les Etats-Unis ne s'y sont pas opposés. Ils soupçonnent pourtant Pékin d'avoir caché un accident de laboratoire qui, selon Washington, aurait été à l'origine de la pandémie et réclament une transparence totale.

Lundi, le secrétaire d'Etat américain à la Santé, Alex Azar, avait assuré que l'"échec" de l'OMS face au Covid-19 avait coûté de "nombreuses vies", réclamant une OMS "bien plus transparente" et qui "rende davantage de comptes".

La Chine a volé au secours de l'organisation mardi en estimant que l'administration américaine essayait de "se soustraire à ses obligations" envers l'OMS et de "salir les efforts de la Chine face à l'épidémie.

Et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a fustigé, sans les nommer, ces pays qui ont "ignoré les recommandations de l'OMS" de tester et isoler systématiquement, ainsi que de faire respecter de strictes mesures de distanciation physique.

Les autorités chinoises ont à plusieurs reprises répliqué aux allégations américaines en estimant qu'elles servaient à faire oublier le bilan de la pandémie aux Etats-Unis, pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 90.369 décès pour plus de 1,5 million de cas.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a d'ores et déjà réaffirmé lundi que l'OMS avait sonné l'alarme "rapidement" et "souvent", et qu'il lancerait une enquête "indépendante" "le plus tôt possible" mais "au moment approprié".

Le Togo compte à ce jour 330 cas confirmés et 12 décès.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Volonté régionale

Cédéao

Mohamed Tunis, président du Parlement de la Cédéao, a estimé jeudi très encourageants les progrès réalisés par la Cédéao.

Un gang camerounais arrêté à Lomé

Faits divers

La police judiciaire a présenté mercredi à la presse 5 braqueurs, tous de nationalité camerounaise.

Fabrique d’anticorps

Santé

Les médecins togolais vont tenter une série de tests à base de plantes locales sur les principes de la médecine traditionnelle.

D1/D2 : c'est terminé pour cette saison

Sport

Les championnats de D1 et de D2 sont annulés, a annoncé mardi la Fédération togolaise de football.