Risque modéré au Togo

21/02/2020
Risque modéré au Togo

Systèmes de santé moins développés en Afrique

Face à la menace du Covid-19, le nom du coronavirus chinois, l’Afrique fait l’objet de tous les soins de la communauté internationale. Car le continent, dont certains systèmes de santé sont moins développés, semble particulièrement vulnérable.

L’unique patient recensé sur le continent a fait l’objet d’un test négatif, il n’est donc plus porteur du virus, a annoncé le ministère de la Santé égyptien. Ce qui ne veut pas dire que le continent est débarrassé de l’épidémie : d’une part, a précisé un responsable de l’OMS, le patient ne pourra être officiellement déclaré guéri qu’au terme des quatorze jours de quarantaine. Mais surtout, l’Afrique n’est pas à l’abri d’une nouvelle contamination…

« La gestion et le contrôle des cas importés de Covid-19 dépendent fortement de la capacité sanitaire d’un pays », a rappelé dans The Lancet une équipe internationale pilotée par Vittoria Colizza, directrice de recherche Inserm à l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique. Les auteurs ont évalué le risque dans chaque pays africain, en fonction de l’importance des échanges aériens avec les provinces chinoises contaminées ; puis ils ont « déterminé la capacité du pays à ­détecter et répondre » à l’arrivée du virus.

Verdict : les plus à risque sont l’Égypte, l’Algérie et l’Afrique du Sud. Bonne nouvelle, ce sont aussi les mieux préparés. En revanche, plusieurs pays « à risque modéré (Nigeria, Éthiopie, Soudan, Angola, Tanzanie, Ghana et Kenya) ont une capacité variable et une grande vulnérabilité », écrivent les auteurs, qui considèrent que les efforts devraient être prioritairement dirigés vers ces pays.

Selon The Lancet, le Togo est exposé à un risque modéré.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Aklesso Atcholi élu à la vice-présidence du Parlement de la Cédéao

Cédéao

Aklesso Atcholé, président du groupe parlementaire UNIR, a été élu 3e vice-président du Parlement de la Cédéao.

Le corps médical à son tour touché par le covid

Santé

Trois médecins et un infirmer ont été testés positifs au coronavirus.

Un Doctolib à la togolaise

Santé

Il faut éviter l’affluence dans les hôpitaux et les cliniques afin de stopper la propagation du coronavirus.

Une population jeune est un atout face au virus

Santé

La population relativement jeune du continent africain devrait constituer un facteur atténuant à la pandémie.