Détonations interdites

04/12/2019
Détonations interdites

Ne pas effrayer la population

Le message est identique chaque année : pas de pétards pendant les fêtes.

Les fumigènes et feu d’artifices sont également prohibés.

Si leur utilisation est proscrite, leur vente l’est également. 

Les commerçants risquent de lourdes amendes et la confiscation de la marchandise.

Les fortes détonations provoquées par les Tigre, Bison et autres mortiers risquent d’effrayer la population. Pas recommandé en ces périodes de craintes sécuritaires.

Il faut ajouter que l’utilisation de ces explosifs peut s’avérer très dangereuse.

Les principales blessures entraînées par les pétards sont des brûlures des mains, de la face et des yeux. Cela peut aller jusqu'au délabrement des membres lorsqu'ils renferment une charge explosive lourde ou lorsqu'ils sont manipulés par des enfants. 

A chaque St Sylvestre, des fêtards sont amputés d'un ou plusieurs doigts.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.

L'Allemagne auprès des nouvelles municipalités

Coopération

La maire d’Atakpamé, Florence Kouigan, a reçu mercredi la visite de l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Veltin.

Tigre de papier

Faits divers

Des scènes d’une rare violence contre les forces de sécurité se sont produites fin novembre à Lomé et à Sokodé.