L'exode vers les villes

30/06/2007
L'exode vers les villes

Le ministre togolais de l'Economie et du Développement, Daniel Kloutsè, a révélé que près de 42% de la population togolaise vivait en milieu urbain. Chiffre donné à l'occasion de la publication d'un rapport sur l'état de la population mondiale par le Fonds des Nations unies pour la Population (UNFPA). Une hausse spectaculaire. Ils étaient 10% à vivre dans les villes à l'indépendance, 20% dans les années 70 et 25% en 1981 et 35,5% en 1988.

A ce rythme, le Togo ne sera plus qu'un vaste centre urbain d'ici un demi siècle.Lomé, la capitale à elle seule, enregistre plus de 50% de la population urbaine du Togo, avec une croissance annuelle de 6,1%.

Selon le directeur de la Planification de la Population, Abbekoe Dodji Doevi, cette croissance s'explique par l'absence de services fondamentaux de base dans les zones rurales (hôpitaux, écoles, etc…).

Pour M. Doevi, il est urgent de doter les zones rurales d'infrastructures socio-éducatives de base comme des dispensaires équipés, des écoles, des chambres de métiers et des centres de formation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Littérature pour tous

Culture

Le Festival international de littérature francophone (Filbleu) a démarré mardi dans plusieurs villes dont Atakpamé et Badou.

Un beau sourire s'entretient

Santé

L’association des chirurgiens dentistes du Togo (ACDT) a lancé mardi une campagne de sensibilisation et d’éducation à la santé bucco-dentaire.

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.