Un train peut en cacher un autre

04/06/2019
Un train peut en cacher un autre

Passage d’une locomotive mardi sur le Boulevard de la Paix à Lomé

Le Togo n’a pas un réseau ferré très dense. Les seuls convois sont ceux transportant le phosphate. Les passages à niveau sécurisés n’existent pas et les automobilistes n’ont pas une grande habitude quand une locomotive et son chargement déboulent en centre ville de Lomé.

Voitures et passants ont tendance à penser que la motrice peut freiner comme une moto. Du coup, les accidents – heureusement peu nombreux – sont toujours spectaculaires et parfois très graves.

La compagnie des chemins de fer n’envisage pas d’installer des protections permanentes. Trop coûteuses pour un trafic très faible. Ce sont des agents qui sont postés le long des voies afin de stopper le trafic lors du passage des convois.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tirer les leçons de certains comportements

Justice

La prévalence de la justice populaire dit quelque chose du système judiciaire au Togo.

GoZem chargée 150.000 fois

Tech & Web

Lancée fin 2018,  l’application GoZem permet de réserver un taxi-moto depuis son smartphone

Méga fête le 21 juin

Culture

La Fête de la musique se déroule chaque 21 juin dans plus de 700 villes à travers le monde. Et à Lomé bien sûr.

Crises migratoires et terrorisme

Cédéao

Le Parlement de la Cédéao délocalise ses travaux dans la capitale togolaise pour parler de l'aide aux réfugiés.