Un train peut en cacher un autre

04/06/2019
Un train peut en cacher un autre

Passage d’une locomotive mardi sur le Boulevard de la Paix à Lomé

Le Togo n’a pas un réseau ferré très dense. Les seuls convois sont ceux transportant le phosphate. Les passages à niveau sécurisés n’existent pas et les automobilistes n’ont pas une grande habitude quand une locomotive et son chargement déboulent en centre ville de Lomé.

Voitures et passants ont tendance à penser que la motrice peut freiner comme une moto. Du coup, les accidents – heureusement peu nombreux – sont toujours spectaculaires et parfois très graves.

La compagnie des chemins de fer n’envisage pas d’installer des protections permanentes. Trop coûteuses pour un trafic très faible. Ce sont des agents qui sont postés le long des voies afin de stopper le trafic lors du passage des convois.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.

L'Allemagne auprès des nouvelles municipalités

Coopération

La maire d’Atakpamé, Florence Kouigan, a reçu mercredi la visite de l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Veltin.

Tigre de papier

Faits divers

Des scènes d’une rare violence contre les forces de sécurité se sont produites fin novembre à Lomé et à Sokodé.