Débat à chaud

08/01/2007
Débat à chaud

Deux des quatre candidats à la présidence de la Fédération togolaise de football (FTF), ainsi que le représentant d'un troisième, ont participé ce week-end à un débat télévisé.

Deux des quatre candidats à la présidence de la Fédération togolaise de football (FTF), ainsi que le représentant d'un troisième, ont participé ce week-end à un débat télévisé. 

L'ancien Premier ministre et ministre des sports Kodjo Agbéyomé et Auguste Sagbo, candidats, ainsi que Winny Dogbatsè, représentant du candidat Tata Avlessi, ont assisté à ce débat consacré à l'élection statutaire du bureau de la FTF prévue mardi à Lomé, et auquel n'a pas pris part le colonel Rock Gnassingbé, président sortant et candidat à sa propre succession.

Tour à tour, les trois invités ont présenté leur programme d'action axé notamment sur l'organisation des états généraux du football, la réorganisation du bureau fédéral de la FTF et la réconciliation de tous les acteurs du football.

"Actuellement, la maison brûle. Nous ferons tout pour redonner confiance à tous les acteurs du football et parfaire ce qui a été déjà fait", a promis pour sa part Auguste Sagbo.

Pour Kodjo Agbéyomè, le sport, notamment le football est "l'élément fédérateur d'une nation".

"Nous allons réconcilier tous les Togolais à travers le football. Le prochain bureau de la FTF doit être une structure ouverte et collégiale capable de fédérer toutes les énergies", a-t-il souligné.

Winny Dogbatsè, porte-parole de Tata Avlessi a pour sa part indiqué que le premier acte à poser par son candidat après son élection est l'organisation d'états généraux du football, afin de réorganiser cette discipline sportive.

Au total, 60 candidats sont retenus par la Commission électorale indépendante (CEI) pour les différents postes (huit au total) du bureau fédéral de la FTF.

Quarante-sept délégués des clubs de première division, de deuxième division et des ligues participeront mardi au vote qui déroulera dans un grand hôtel de Lomé, la capitale du Togo. 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pas de médaille, mais de l'espoir

Sport

Claire Ayivon est déçue de sa prestation à Tokyo. Cap sur les JO de Paris en 2024.

Réfléchir ensemble

Développement

Une ‘conférence internationale sur le développement à la base’ aura lieu à Lomé les 29 et 30 juillet prochains.

Sous cloche

Sport

Kama Lidi Kedjaka Gbessi, la ministre des Sports, a assisté hier à Tokyo à l’ouverture des Jeux olympiques.

Les juges connaissent leur métier

Justice

Le justice est indépendante. Elle ne reçoit des ordres de personne.