Faure s'implique

19/07/2007
Faure s'implique

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, a mis sur pied lundi dernier une commission chargée notamment de trouver une solution à la crise qui secoue depuis plusieurs semaines le football togolais et notamment sa Fédération. "C'est une commission spéciale composée de quatre ministres qui a déjà pris des contacts avec des acteurs du football, notamment les responsables de la Fédération de football", a indiqué jeudi l'un des membres de la Commission.

"Nous sommes déjà à pied d'oeuvre, afin de rendre publiques nos propositions pour une sortie de crise", a-t-il souligné.La semaine dernière, le Comité national olympique du Togo (CNOT) avait, de son côté, créé une "cellule de réflexion", visant les mêmes objectifs.

Le football togolais, notamment sa fédération, est secouée depuis quelques semaines par une crise interne aggravée par la suspension du n°1 de la discipline par la Confédération africaine de football (Caf).

Le président de la Fédération togolaise de football (FTF) Tata Avlessi a écopé de huit ans d'interdiction de toute activité dans le football par la Caf pour tentative de corruption d'arbitres lors de la dernière phase de la Coupe d'Afrique des nations cadets en mars à Lomé.

A peine la décision annoncée, des proches de M. Avlessi se sont engagés dans une "lutte acharnée" pour sa succession.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.