La CAF convoque Avlessi

26/07/2007
La CAF convoque Avlessi

Le président de la Fédération de football du Togo (FTF) Tata Avlessi, suspendu par la Confédération africaine de football (CAF) pour "corruption", sera entendu le 31 juillet au Caire (Egypte), a-t-on appris jeudi auprès de la FTF. "M. Avlessi sera une fois encore entendu par le jury de discipline au siège de la CAF au Caire", a déclaré Zep Kouété, le manager général de la FTF.

"Le président de la FTF sera accompagné d'un collège d'avocats togolais et français" a précisé M. Kouété.Tata Avlessi a écopé de huit ans d'interdiction de toute activité dans le football par la CAF pour tentative de corruption d'arbitres lors du match Togo-Tunisie de la dernière phase de la Coupe d'Afrique des nations cadets en mars à Lomé.

Les rapports, déposés à la CAF, font état d'une somme d'argent remise à Abdou Sarr (l'arbitre gambien du match) par Attivi Cessi (arbitre international togolais) qui a déclaré agir au nom de M. Avlessi.

Le montant contenu dans l'enveloppe n'a pas été révélé.

M. Avlessi qui a été toujours clamé son innocence dans cette affaire, a fait appel de la décision de la Commission de discipline auprès de la CAF.

Par ailleurs, cette commission a également décidé de suspendre "à vie" Abdou Sarr de toute activité relative au football et Attivi Cessi pour une durée de quatre ans.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.