Les recommandations de Michel Hidalgo

12/01/2008
Les recommandations de Michel Hidalgo

Michel Hidalgo, l'ancien sélectionneur français, se trouve Lomé pour réaliser un audit du foot togolais et pour faire des recommandations permettant de rebâtir des structures professionnelles. Il est vrai que depuis près de deux ans, la Fédération connaît une descente aux enfers. Flop à la Coupe du Monde 2006, condamnation du président de la Fédération pour corruption d'arbitre sont parmi les scandales qui ébranlent le football togolais.

Michel Hidalgo n'est pas un sauveur, mais un simple technicien à même de fournir ses conseils pour  la rédaction du cahier de charge de l'équipe nationale comprenant, notamment, le recrutement d'un sélectionneur et la mise en place d'une Direction technique opérationnelle.Pour Hidalgo, la première priorité, ce sont les éliminatoires CAN et Mondial 2010 qui démarrent au mois de mai.

La seconde, prévoit de faire de la de post formation.

En pratique, cela signifie prendre vingt cinq joueurs  de 18 à 20 ans qui jouent au Togo et leur donner une formation complète : technique, physique, et tactique.

Objectif à court terme : disposer au bout d'un à deux ans de joueurs susceptibles de rejoindre l'équipe nationale.

Les propositions de Michel Hidalgo sont sur le bureau du ministre des Sports. Décision d'ici quelques jours.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.