L'Afrique se penche sur ses infrastructures

02/02/2009
L'Afrique se penche sur ses infrastructures

Les chefs d'Etat et de gouvernement présents au 12e sommet de l'Union africaine (UA) à Addis Abeba ont repris leurs travaux lundi pour une journée consacrée notamment au développement des infrastructures de transport et d'énergie. Le président du Togo qui n'est pas présent au sommet est représenté par son ministre des Affaires étrangères, Koffi Esaw.

Cette deuxième journée, à laquelle assiste le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, doit également être l'occasion pour les participants d'élire le pays qui va remplacer la Tanzanie à la présidence en exercice de l'organisation, selon une source de l'UA.Les travaux ont été dominés dimanche par les divisions des Etats membres sur l'avenir de l'organisation.

Les débats se sont achevés sans grande avancée sur le dossier de l'instauration d'un "gouvernement de l'Union", réclamé par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi mais qui inquiète bon nombre de ses pairs, peu enclins à transférer à l'UA une partie de leur souveraineté.

Les chefs d'Etat ont simplement convenu de changer la dénomination de la Commission, organe exécutif de l'UA, en l'appelant "autorité africaine", a indiqué à la presse le président en exercice de l'UA, le Tanzanien Jakaya Kikwete.

"Nous créons une institution avec un mandat plus fort, de plus fortes capacités, qui nous dirige vers l'objectif du gouvernement de l'Union", a-t-il commenté.

Comme à chaque rencontre, les crises du continent ont également figuré au menu des discussions, notamment la Somalie, Madagascar, la Mauritanie et la Guinée.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des moyens et des ambitions

Uemoa

Cette photo est celle du futur siège de la Chambre consulaire Régionale (CCR-Uemoa).

Nouveau chapitre

Sport

‘Le gouvernement engage les Eperviers et la Fédération togolaise de football à écrire un nouveau chapitre du football togolais'.

Avortements sous conditions

Santé

L'interruption volontaire de grossesse est interdite au Togo. Mais elle se pratique discrètement.

Mise en relation

Tech & Web

Nouvelle boutique en ligne au Togo. Un site de petites annonces pour les particuliers.