30 manifestants tués

23/01/2007
30 manifestants tués

Trente manifestants, dont quatre enfants, ont été tués et plus de 150 blessés lundi par les forces de l'ordre en Guinée, dont vingt-cinq dans la banlieue de Conakry, lors d'une grève générale illimitée, selon un nouveau bilan obtenu mardi de source hospitalière.

Depuis le début du mouvement le 10 janvier, 40 personnes ont trouvé la mort. La journée de lundi est de loin la plus meurtrière. Le précédent bilan faisait état de 23 morts.  

Selon un responsable de l'hôpital Donka, l'un des principaux de la capitale Conakry, sept personnes, dont 4 enfants, sont décédées dans la nuit à la suite de blessures par balles lundi.

 

Mardi à 10h00 (locales et GMT), aucun incident n'avait été signalé à Conakry comme à l'intérieur du pays.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.