30 manifestants tués

23/01/2007
30 manifestants tués

Trente manifestants, dont quatre enfants, ont été tués et plus de 150 blessés lundi par les forces de l'ordre en Guinée, dont vingt-cinq dans la banlieue de Conakry, lors d'une grève générale illimitée, selon un nouveau bilan obtenu mardi de source hospitalière.

Depuis le début du mouvement le 10 janvier, 40 personnes ont trouvé la mort. La journée de lundi est de loin la plus meurtrière. Le précédent bilan faisait état de 23 morts.  

Selon un responsable de l'hôpital Donka, l'un des principaux de la capitale Conakry, sept personnes, dont 4 enfants, sont décédées dans la nuit à la suite de blessures par balles lundi.

 

Mardi à 10h00 (locales et GMT), aucun incident n'avait été signalé à Conakry comme à l'intérieur du pays.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne auprès des nouvelles municipalités

Coopération

La maire d’Atakpamé, Florence Kouigan, a reçu mercredi la visite de l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Veltin.

Tigre de papier

Faits divers

Des scènes d’une rare violence contre les forces de sécurité se sont produites fin novembre à Lomé et à Sokodé.

'Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement'

Coopération

Lomé accueille depuis lundi la 55e session du Conseil international des bois tropicaux (CIBT).

Unisport toujours en tête

Sport

Unisport conserve la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.